Suttas

Sutta : "Nom donné à tous les textes réputés consigner les paroles même du Bouddha.", Dictionnaire encyclopédique du Bouddhisme, Philippe Cornu, Seuil. Voici un site qui présente des traductions de suttas de http://www.accesstoinsight.org. Pour comprendre les suttas je vous conseille L'ensignement du Bouddha de Walpola Rahula chez Points et Le Chemin de la pureté de Buddhaghosa chez Fayard pour approfondir.

26 février 2006

Kamada Sutta (extrait)

Kamada Sutta (extrait)
Samyutta Nikaya II.6
La complainte de Kamada
Traduit du Pali par Andrew Olendzki.
Pour une distribution gratuite uniquement.

"C'est si dur à faire, Seigneur,
C'est si dur à faire.
- Mais ils font toujours ce qui est dur à faire,
Ceux qui s'affermissent avec la vertu.
Pour un sans-logis,
La satisfaction arrive, et avec elle la joie.
- Elle est si dure à obtenir, Seigneur,
Cette satisfaction dont vous parlez !
- Mais ils obtiennent toujours ce qui est dur à obtenir,
Ceux qu'enchantent leurs esprits tranquilles.
Leurs esprits, nuit et jour,
Sont ravis de leurs progrès.
- Il est si dur à dompter, Seigneur,
Cet esprit dont vous parlez !
- Mais ils domptent tout le temps ce qui est ce qui est dur à dompter,
Ceux que ravissent leurs sens appaisés.
Détruisant le filet des renaissances,
Les nobles, Kamada, poursuivent leur chemin.
- Il est si dur à suivre, Seigneur,
Ce chemin qui devient tellement raboteux !
- Cependant, les nobles, Kamada, continuent
Sur des chemins à la fois raboteux et durs à suivre.
Ceux qui ne sont pas nobles tombent
Sur la tête lorsque le chemin devient raboteux.
Mais pour les nobles le chemin est égal.
Car les nobles égalisent ce qui est raboteux."

Note du traducteur : Cette plainte du dieu Kamada, concernant la difficulté de la pratique bouddhique, résonnera avec presque tous ceux qui se sont embarqués pour la vie sans-abri temporaire d'une retraite à IMS ou autre part. L'affermissante réponse du Bouddha exhorte ici Kamada à surmonter ses faiblesses et de trouver la noblesse qui se cache en lui pour marcher sur le noble sentier.
Le ton de ce poème est très typique de l'attitude du Bouddha à travers les textes pali - comportant de la compassion mais ferme, raisonné mais profondément inspirant. La progression est aussi caractéristique - de la vertu à la joie, de la tranquilité au développement assidu, et finalement la destruction des pièges de la mort et de la renaissance et la continuation sur le sentier jusqu'à l'immortel nibbana.
Bouddha rappelle que d'autres ont fait, obtenu et dompté ce qu'il a tant de difficultés à faire, obtenir et dompter. D'autres ont suivi le dur sentier jusqu'au but, et tout ce dont il manque, c'est de la résolution, de la détermination digne d'un héros, pour avancer malgré les obstacles.
La qualité lyrique presque musicale du vers a tentée d'être conservée pour traduire ceci à peu près avec son mètre original : l'octosyllabe.

2 Comments:

At mercredi, 23 mai, 2007, Anonymous Anonyme said...

Bonjour,
Tout d'abord un grand BRAVO pour ce blog et pour faire connaitre ces magnifiques suttras.
J'aurais une petite requête: serait-il possible d'intégrer pour chaque suttra, la version originale en Pali ?
Je suis vivement intéressée de pouvoir les lire en textes d'origine, dans la langue du Bouddha.

 
At mercredi, 23 mai, 2007, Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home